À faire ou ne pas faire: Édition de produits de nettoyage

Published: July 22, 2020

par Irene Kaloyannis Dialogue Sciences et Politiques

Récemment, j’ai beaucoup de temps libre ce qui me permet d’expérimenter davantage de nouvelles recettes DIY que je trouve sur le web. J’essaye d’utiliser des ingrédients qui sont chez moi, plutôt que d’en acheter de nouveaux au magasin, puisque ultimement, mon but premier est de réduire mon gaspillage. Si comme moi vous êtes curieux de découvrir des recettes zéro-déchet qui vous permettront d’économiser de l’argent et de réduire votre empreinte carbone, cette courte lecture est pour vous! Dans cet article, je fait part de mon opinion sur des produits faits maisons que j’ai testé dans le dernier mois.

Le plus possible j’essaye de choisir des recettes avec des produits naturellement nettoyants courants(par exemple, pas de sodium d’hydroxyde ou de beurres spéciaux comme du beurre de karité — juste du vinaigre, du bicarbonate de soude, de l’huile d’olive, etc.) Malheureusement, je n’ai fait que des versions DIY de produits dont j’avais besoin, donc cet article ne décrit pas des recettes de tous les produits essentiels (comme le gel douche, le shampoing, etc.).Par contre, si c’est ce dont vous avez besoin, j’ai mis quelques liens qui vous seront utiles et des ateliers auxquels vous pouvez assister virtuellement.

Au départ, j’avais prévu écrire cet article en trois sections: produits de nettoyage, hygiène personnelle et collations et denrées de base. Cependant, j’ai décidé de le diviser en trois billets distincts pour raccourcir la lecture. Voici donc celui sur r les produits de nettoyage. N’oubliez pas de rester à l’affût pour les suivants!

Tout ce dont vous avez besoin pour ces recettes se trouve dans cette photo! Eau, bicarbonate de soude, vinaigre et des écorces d’orange ou de citron (pour un parfum d’agrumes!).

1. Nettoyant pour verre/vitres et pour la douche — ratio 1:1 entre l’eau et le vinaigre blanc

J’utilise ce produit depuis l’automne dernier et je peux honnêtement dire qu’il fait très bien son travail. Je ne remarque pas vraiment l’odeur de vinaigre, mais si personnellement c’est trop prononcé pour vous, une solution est de laisser des écorces d’orange ou de citron dans la solution pendant deux semaines pour obtenir un parfum d’agrumes.

Score : 5/5, je le concocterais encore !

2. Nettoyant pour toilettes — 1 part de bicarbonate de soude pour 1 part de vinaigre blanc

Remplissez votre toilette de bicarbonate de soude (autant que vous en avez besoin, j’utilise environ une tasse). Ensuite, y ajouter la même quantité de vinaigre. *Le pétillement vous ramènera à l’école primaire où vous fabriquiez des petits volcans en mélangeant ces produits.* Je laisse reposer le tout de 20 à 30 minutes, puis je frotte comme d’habitude. Si vous avez plus de temps, vous pouvez essayer de faire ces tablettes de toilette.

Score : 5/5, ça a marché comme dans un rêve!

3. Nettoyant pour surfaces et tapis — ratio 1:1 entre l’eau et le vinaigre blanc

Oui, vous avez bien lu! C’est exactement la même recette que le nettoyant pour les vitres. Ce spray est vraiment tout usage ! Cela dit, pour les comptoirs en granit ou en marbre, le vinaigre peut être trop abrasif, c’est pourquoi je vous recommande cette recette de nettoyant pour les surfaces. En faisant plus de recherches et en lisant cet article, j’ai appris que le vinaigre blanc de ces recettes peut être facilement remplacé par du vinaigre de cidre de pomme — ce que je vais faire à partir de maintenant, puisque le vinaigre de cidre de pomme peut être fait à la maison à partir de restes de pommes.

Score : 4/5 — bien que cela nettoie à peu près tout et super bien, si vous avez une tâche majeure, j’opterais aussi pour du savon ou quelque chose de plus résistant (j’utilise un détachant en pain que j’ai acheté il y a quelque temps chez Alchimiste en Herbe — un peu cher, mais un investissement qui s’est avéré être très efficace et durable).

À gauche, mon désinfectant pour les mains fait maison dans une vieille bouteille en plastique, qu’il faut secouer avant de l’utiliser, car il se sépare naturellement. Cependant, selon les experts, il est préférable de se laver les mains avec du savon ordinaire (à droite) et de l’eau.

4. Bonus : désinfectant pour les mains — ⅔ tasse d’alcool à friction et ⅓ tasse de gel d’aloe vera

Il y a quelques mois, je suis allé faire des courses à mon Maxi local et j’ai acheté une feuille d’aloès (que je savais qu’ils vendaient sans emballage), ayant entendu dire qu’elle pouvait servir à fabriquer du désinfectant pour les mains. Je l’ai découpée puis j’ai mélangé le gel avec de l’alcool à friction que j’avais à la maison et j’ai mis le produit final dans un vieux distributeur de savon pour le visage (conseil : gardez vos vieilles bouteilles en plastique si vous en avez encore, vous ne savez jamais quand elles pourraient vous servir!). J’ai utilisé un peu moins d’aloe vera que la recette recommandait, car j’ai lu qu’il y a des chances que l’utilisation topique de gel d’aloe vera pur puisse avoir des effets cancérigènes.

Il s’est avéré que cette recette posait un certain nombre de problèmes : la feuille d’aloe vera contient beaucoup plus de gel que j’en avais besoin et je n’ai pas su quoi faire avec les restants. Aussi, le désinfectant avait une odeur assez forte d’alcool à friction qui était un peu désagréable (bien que cela puisse être dû au fait que je n’ai pas mis d’huiles essentielles). De plus, j’ai lu qu’il n’était peut-être même pas efficace pour lutter contre les microbes, donc finalement je vais me contenter d’utiliser du bon vieux savon et de l’eau.

Score : 1/5

Toutes ces méthodes n’ont pas fonctionné de manière spectaculaire pour moi, mais je vous encourage à essayer celles qui vous intéressent.

J’ai fait le calcul et, si je continuais à fabriquer mon propre spray tout usage (recettes n°1 et n°3) et mon propre nettoyant pour toilettes (recette n°2) au lieu de me procurer les produits en magasin, j’éviterai 1,2 kg de plastique chaque année ! Sans parler du fait que j’éviterai de soutenir financièrement la fabrication de produits remplis de produits chimiques nocifs et toxiques (pour la planète et pour ma santé!). Si vous êtes à court d’un produit et que vous ne voulez pas sortir pour l’acheter à nouveau, essayez de voir si une recette d’une version maison existe et essayez-la.. Cela pourrait vous permettre d’économiser de l’argent et de protéger l’environnement. Laissez-moi savoir lesquelles vous préférez!