Quantum Tech : Une chasse aux talents?

Published: May 05, 2022

Par Anuj Sethia et Cissy Suen, Dialogue Sciences et Politiques (DSP)

La mécanique quantique a révolutionné notre perception de la nature en introduisant des concepts tels que l’intrication et la téléportation. Cependant, l’utilisation directe de ces concepts contre-intuitifs de la théorie quantique est rarement visible dans notre vie quotidienne.

Les efforts visant à développer des technologies exploitant la mécanique quantique vont bon train. Les technologies quantiques, qui comprennent l’informatique, la détection et la communication quantiques, ont le potentiel de transformer radicalement toute une série de secteurs, notamment la défense, la finance, la gouvernance et les télécommunications.

Les parties prenantes actuelles comprennent des entreprises, des laboratoires de recherche, des institutions universitaires, des accélérateurs et des incubateurs d’entreprises. Bien que le développement des technologies quantiques fasse l’objet d’un effort sérieux, il en résulte une expansion progressive des applications pour les clients. La sensibilisation des clients au potentiel quantique est essentielle pour l’adoption commerciale rapide des technologies quantiques. Par exemple, les capteurs quantiques devraient être commercialisés au cours des deux prochaines années, avec des applications comprenant, entre autres, la médecine personnalisée, la détection précoce du cancer, la cartographie des processus biologiques et l’amélioration de l’exploration géologique. L’adoption rapide de ces technologies nécessite une collaboration immédiate avec les clients.

Outre l’amélioration de la communication entre les chercheurs et les entreprises, les universités et l’industrie devront également renforcer leurs liens, notamment pour répondre au besoin national de recruter et de retenir les talents. John Hepburn, PDG de Mitacs, souligne :

“Comme pour la plupart des technologies émergentes, le succès des industries quantiques naissantes dépendra du talent, et l’offre actuelle est limitée et en forte demande internationale. Si les établissements d’enseignement postsecondaire doivent élargir leurs programmes pour offrir des compétences techniques pertinentes aux étudiantes et étudiants en dehors des domaines où la quantique est actuellement une composante importante, des partenariats plus solides entre l’industrie et les établissements d’enseignement postsecondaire sont également nécessaires pour offrir à ces personnes des compétences professionnelles plus solides, grâce à des possibilités d’apprentissage intégré au travail. Celles-ci ne profiteront pas seulement aux étudiantes et étudiants, mais renforceront le lien entre les universités et l’industrie.”

En conclusion, les perspectives actuelles de l’industrie offrent de nombreuses opportunités pour l’ensemble des parties prenantes, à court et à long terme, car les scientifiques poursuivent la recherche fondamentale associée à ces technologies et les ingénieurs améliorent constamment les concepts de mise en œuvre de la recherche. Les chefs d’entreprise devront approfondir leur compréhension de la manière de commercialiser ces technologies. Les personnes impliquées dans les domaines du conseil et de la communication scientifique pourront quant à elles contribuer à combler le fossé en faisant comprendre comment une technologie particulière peut améliorer les résultats d’une entreprise. Les spécialistes des sciences sociales peuvent également aider à aborder les implications éthiques de ces technologies pour les entreprises.

Le soutien des pouvoirs publics est nécessaire à tous les niveaux pour assurer la cohésion de cet écosystème en pleine expansion. Les technologies quantiques se développent à un rythme rapide et nécessitent une collaboration continue entre le monde universitaire, l’industrie et le gouvernement pour réaliser les bouleversements dans les technologies de communication, de calcul et de détection.